Mardi 4 janvier 2011
Frédéric Thomas

Après des séjours aux États-Unis et en Australie, Frédéric THOMAS débute son activité de conseil de terrain et, en 1999, il crée la revue TCS.
Il s’appuie aussi sur sa ferme, en Sologne, des terres sableuses hydromorphes à faible potentiel, où il met en œuvre l’AC avec réussite.
Il est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs du développement de l’AC en France.

Il n’y a pas que les cours des céréales qui grimpent !

Alors que nous avons tous les yeux étincelants rivés sur l’évolution des cours des marchés des céréales, une autre réalité plus insidieuse est en train de nous rattraper : les cours des intrants et entre autre de l’azote sont eux aussi en train de grimper. En l’espace de 6 mois l’ammonitrate de base a pris au moins 100 €/t pour des prix qui dépassent aujourd’hui facilement 1euro/kg. Cette augmentation représente aussi une facture supplémentaire d’environ 2500 € de plus sur un camion d’engrais ou un surcoût de production d’environ de 7 à 10 €/t de céréale. Rien que cela et il ne s’agit que de la partie engrais azoté.

Ainsi et contrairement à tous ceux de la profession qui aujourd’hui encore refusent les couverts végétaux et boudent les cultures de légumineuses, il vaut toujours mieux d’être conscient des enjeux avenir, d’anticiper et de continuer d’investir dans un solide PEA (Plan d’Epargne en Azote) au travers de couverts biomax performants, de TCS et SD efficaces mais aussi de rotations adaptées intégrants si possible des légumineuses en solo ou cultures associées afin de capitaliser sur des économies solides et durables et dégager une bonne marge plutôt que de subir les revers de la médaille.