Essai sur une culture de tournesol en agriculture biologique (labour) dans le département du Maine et Loire

recommander cette page


Antécédent : prairie temporaire en rotation type polyculture élevage :
- Mai  : 2 passages de cultivateur à dent + labour + reprise de labour aux outils rotatifs + 1ère semis tournesol ;
- Juin : deuxième semis de tournesol suite aux dégâts causés par les pigeons obligeant à ressemer ;
- 27/06/14 : premier passage de J3C protect+ puis J3C form+ mais 10 mm de pluie le 28 et 29 juin ; binage de l’entre rang ;
- 30/06/14 : deuxième passage de J3C protect+ puis J3C form+ afin de rattraper le lessivage causé par la pluie ;
- 1/07/14 : binage de l’entre rang ;
- 7/07/14 : troisième passage de J3C protect+ puis J3C form+ ;

Les produits (J3C Protect+ / J3C Form+) ont été dilués à 10% du volume d’eau et nous avons traité à 100L de solution par hectare. Une analyse comparative sur la culture de tournesol a été réalisée par Pierre ANFRAY, ingénieur agronome. Les 4 critères de comparaisons sélectionnés :

- Diamètre du capitule

Comparaison (têtes de tournesol)
Comparaison (têtes de tournesol)
Les tournesols traités ont un capitule supérieur en moyenne de 3 cm par rapport à celui des tournesols non traités

- Largeur du chevelu racinaire

JPEG - 122 ko La largeur du chevelu racinaire du tournesol traité est supérieure de 3.2 cm

- Hauteur des plantes

JPEG - 126.6 ko Le tournesol traité avec les macérations de plantes est plus petit que celui non traité.

- Épaisseur de l’épiderme : L’épiderme de la partie traité est plus épais d’environ 0.7 millimètre.



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?