Cultures de couverture : habiter le sol par les racines

Sandrine Martin, Nancy Malenfant, James J. Hoorman, Odette Ménard ; Action Semis Direct - Québec -

recommander cette page



Télécharger le document
(PDF - 1.7 Mo)

C onstruire la structure du sol, c’est tout comme bâtir une maison. La nature en est l’architecte et les plantes et les microbes, les menuisiers. Toute maison a besoin pour commencer d’une bonne fondation, comme des briques et du béton. Dans le sol, les briques sont les particules de sol, l’argile, le limon et le sable, alors que le béton se compose des cations de calcium (Ca++) et de potassium (K+). Pour déterminer la structure de la maison, différents matériaux sont disponibles. Des poutres, des chevrons et des planches de bois sont utilisés pour définir et construire les pièces. Dans le sol, ce sont les racines de différentes grosseurs qui jouent ce rôle. Le bois et les racines donnent à la maison et au sol sa structure en créant des espaces pour que ses habitants (plantes, microbes et faune du sol) puissent y vivre.

Le bois de la maison est retenu ensemble par différentes grosseurs de clous (la matière organique) et de vis d’ancrage (le phosphore qui attache la matière organique aux particules d’argile). Pour assurer la stabilité de la maison, des entretoises et des traverses seront ajoutées. Dans le sol, c’est l’azote et le souffre qui joueront ce rôle. La maison a enfin besoin d’un toit pour contrôler la température et se protéger de la pluie. Une bonne couverture de résidus permettra de contrôler les échanges d’oxygène et de réguler l’infiltration de l’eau et son ruissellement. Le toit de la maison assure une bonne isolation et régularise les écarts de température tout comme les résidus laissés à la surface du sol maintiendront une température optimale pour les habitants du sol (microbes et racines). La maison a besoin d’isolant et de colle pour maintenir tous ces éléments bien en lien les uns avec les autres. Les exsudats des racines forment des polysaccharides et de la glomaline (avec les mycorhizes) pour isoler les particules de sols et garder les macro-agrégats du sol bien collés ensemble. Quand une maison perd son toit, l’humidité et l’air froid entrent dans la maison. Ils font pourrir le bois et dissoudre la colle.

Dans le sol, la matière organique se décompose très rapidement sous l’influence du labour. L’excès d’oxygène et l’humidité brisent les colles (polysaccharides et glomaline) qui sont rapidement consommées par les populations de bactéries. Cet excès d’oxygène (dû au travail du sol) stimule les populations de bactéries. Celles-ci consomment les polysaccharides comme nourriture, ce qui détruit la structure du sol. Sous l’effet du travail du sol, les macro agrégats deviennent donc des micro agrégats et le sol devient de plus en plus compact.

Comme une maison, la structure du sol a besoin d’un entretien régulier. Dans le sol, les racines et les microbes (particulièrement les champignons) sont les menuisiers qui maintiennent la bonne qualité des maisons en produisant continuellement la colle (polysaccharides et glomaline) qui garde la structure solide. Tous les travaux annuels du sol agissent comme une tornade ou un tsunami, détruisant l’intégrité de la maison et tuant ses habitants. Le labour oxyde la matière organique dans le sol, détruisant ainsi les racines et la matière organique active et amenant du même coup la structure du sol à se défaire et le sol à se compacter. En enlevant les supports de bois et la colle de la maison, cette dernière devient tout à fait instable comme le sol quand on lui enlève ses racines vivantes et sa matière organique vivante (polysaccharides). Les racines vivantes et une communauté de microbes en santé assurent une bonne stabilité structurale au sol, ce qui prévient les effets négatifs de la compaction. Les racines vivantes et les macro-agrégats donnent aussi au sol une porosité optimale qui permet, à son tour, un meilleur mouvement de l’eau et de l’air dans les macro-pores du sol.

Une maison bien bâtie et bien entretenue assurera à ses habitants une qualité de vie optimale. De même, un sol en santé assurera à ses propriétaires des récoltes constantes et de meilleure qualité.


Contact - Mentions Légales - Problème technique ?