Mercredi 27 janvier 2016

Matthieu Archambeaud

Après avoir rejoint F. THOMAS dès 2003 et mis en place le site agriculture-de-conservation.com, M. ARCHAMBEAUD
a été l’un des initiateurs d’Icosystème, plate-forme d’apprentissage en ligne dédiée à l’agroécologie, l’agroforesterie et l’agriculture de Conservation qu’il anime aujourd’hui.

COUVERTS VÉGÉTAUX : la destruction possible dès février

Bertrand Decoopman et Louis Le Roux, TERRA-CRA Bretagne ; janvier 2016

Après avoir tout fait pour les implanter il faut désormais se préparer à les détruire. Les couverts végétaux, en place cet hiver, ont joué pleinement leur rôle de protection du sol, de piégeage d’azote, de limitation du salissement… tant leur développement est important. Désormais, il va falloir les détruire au moment opportun et dans les meilleures conditions afin de restituer au sol les minéraux absorbés et permettre de préserver la réserve en eau pour la prochaine culture. Deux situations sont à prendre en compte pour cette campagne, l’absence de gel qui n’a pas opéré sur les couverts gélifs et la fin de la dérogation permettant l’utilisation de la destruction chimique pour les couverts non gélifs dans le cas de techniques culturales simplifiées. À part quelques situations particulières, la destruction mécanique doit donc être généralisée et ce, à partir du 1er février, date fixée par la règlementation.

Ce dossier fait le point sur les aspects techniques et réglementaires pour optimiser la destruction des couverts végétaux.


Télécharger le document
(PDF - 1.9 Mo)