[]

AgroVation : Réalisation d’un rêve et perspective de nouvelles innovations


Avec AgroVation, située à Knezmost, le rêve d’avoir une exploitation dédiée à l’expérimentation et à l’innovation devient une réalité. Depuis plusieurs années, les nouveautés étaient surtout mises en pratique sur les différentes fermes des membres de la famille.

Ferme Horsch AgrovationSelon Michael Horsch, pour devenir agriculteur, la passion de la conception de machines performantes est essentielle. Son frère aussi est agriculteur. Cette passion est un processus continu. Penser puis construire une machine parfaitement adaptée à un sol et à une exploitation demandent d’être à l’écoute et d’avoir de très bonnes capacités d’observation.

La mise en œuvre rapide des plans de Michael et de Philip est le résultat d’un équilibre entre désir et technologie. Développer et commercialiser une technique qui permet un semis parfait et économique est depuis toujours leur objectif. Précision, maitrise des coûts, productivité pour réaliser au moment opportun le travail avec une logistique appropriée ont toujours été et restent au cœur du développement de nouvelles technologies.

Après 30 ans, l’occasion de réaliser le rêve s’est présentée, elle a pris la forme d’AgroVation, une grande exploitation située en République Tchèque. Lors des douze derniers mois après la reprise de l’exploitation, beaucoup de transformations ont été réalisées et optimisées. Démolition et chantiers divers sur le site, travail du sol en conditions extrêmes après une récolte en conditions humides ne sont que quelques exemples de ce que Horsch a vécu à AgroVation. Démarrer une exploitation où tout est à repenser offre également des opportunités. Les techniques qui trouveront leur place dans l’agriculture de demain et qui paraissent à première vue lointaines peuvent ainsi être mises en pratique et testées. Et c’est ce que font les deux frères, empreints de leur passion pour l’agriculture et la technique.

L’idée de perturber aussi peu que possible le sol, qui constitue le fondement majeur des facteurs de production, notamment si la récolte s’effectue dans des conditions défavorables, peut conduire au développement de nouvelles techniques. Ainsi, la technologie GPS offre la possibilité de fixer et de circuler au fil des ans dans les mêmes voies de passage, tous les 12 m. Derrière cette idée se cache le CTF (Controlled Traffic Farming ou Agriculture à circulation raisonnée). Pour travailler dans des conditions adaptées au CTF, il convient de réduire au maximum les passages et les compactions du sol. Autre décision à prendre : le passage de toutes les voies à 3 m de large pour réduire le nombre de traces. Naturellement, comme pour toute recherche, toutes les questions n’ont pas encore été élucidées. Pour mener à bien une telle expérimentation, il est nécessaire de disposer de nouveaux concepts d’essieu : les chenilles sont privilégiées sur les engins motorisés et sur toutes les machines avec essieu de transport.

D’autres questions se posent : comment combiner rapidité et précision ? La précision et la vitesse ne s’excluent pas et constituent des éléments importants dans la chaine d’optimisation. Explorer les limites et continuer à approfondir la technique sont les défis à relever pour devenir plus efficace dans la gestion du CTF. La performance ne se joue pas seulement sur le terrain, la logistique présente sur l’exploitation tient un rôle déterminant. Il est toujours important d’évaluer l’ensemble du système en termes de puissance et de précision. La simplicité d’utilisation constitue un réel défi dans la conception des machines de demain. Le plus grand se cache dans le domaine de l’électronique, des logiciels et du traitement des données. La création d’interfaces et la communication entre les outils seront le travail des prochaines années.

Revenons sur la logistique qui a une influence déterminante par rapport à la circulation sur les voies publiques. Il y a les exigences de la loi et les demandes des riverains. « Comment puis-je transporter proprement de gros tonnages de produits, comme le maïs ensilage, au moindre coût et sans avoir à nettoyer les rues en cas de pluie ? » La société a des attentes vis à vis de l’économie et de l’agriculture. Des sujets comme l’incorporation du lisier, l’accroissement de l’efficacité des éléments nutritifs ou la manipulation propre et plus sûre des pesticides conduisent bien souvent à des discussions. Les systèmes et les techniques actuellement testés sur l’exploitation en Tchéquie, joueront un rôle dans les décennies à venir. Pour l’instant, ces innovations amènent plus de questions que de réponses. C’est bien ce qui motive Michael et Philipp Horsch. Grâce à AgroVation, ils ont la possibilité de développer et de tester leurs idées et leurs techniques visionnaires.


Documents joints

  • Ferme Horsch Agrovation(PDF - 269.5 ko)

Contact - Mentions Légales - Problème technique ?