Philippe Pastoureau

  • Couvert localisé chez Jocelyn Michon
  • Passage du strip till à disque
ÇA TWITTE !
2
septembre
2019

Balance ton quoi

On reprend avec un peu de musique, trop forte Angèle

Cliquez sur l’icone "sous titre" en bas à droite de la fenêtre de la vidéo pour avoir les paroles.

Vous désirez remercier Angèle, mettez un pouce sur sa vidéo et laisser un commentaire sur YouTube.


18
mars
2019

Colza 2019

JPEG - 175.5 ko

Et si nous allions voir ce qui se passe dans les champs. Je vous parle souvent d’Agroécologie et beaucoup ont du mal à percevoir ce que ce mot veut dire.
Dans mon cas, puisque je m’efforce toujours "à dire ce que je fais, et faire ce que je dis", cela m’a conduit à avoir une remise en question globale du fonctionnement de mon exploitation et des évolutions progressives de pratiques.
Arrêter le labour n’est pas suffisant, les TCS n’apportent rien, donc on va sérieusement remplacer tout cela par du travail biologique, et voici comment je procède :

Tout d’abord, ma rotation a un tout petit peu évolué en intégrant des couverts à cycle long, couverts qui tantôt couvriront le sol entre 2 récoltes, couverts qui tantôt rempliront mes silos quand la météo sera généreuse.
Sur les 2 photos qui suivent et qui expliquent en détail ma rotation, je vais passer de 60-70 % d’occupation du sol par des racines vivantes à 95 %. Je m’approche de la prairie avec des plantes toujours en vie, des racines qui communiquent et un sol qui fonctionne. Cette vie biologique que je cherche à stimuler va augmenter les échanges dans le sol, et les exsudats racinaires générés vont augmenter ma quantité de sucre qui va circuler dans mon sol. Pour faire simple, j’espère que ce sucre va maintenir le redox de mes plantes à un niveau plus "naturel" et ainsi réduire fortement les agresseurs de mes plantes, insectes ou champignons.
Je suis encore loin de valider tout cela, mais c’est la piste de travail actuel et je vais essayer de vous la dérouler petit à petit.

JPEG - 65.8 ko

Merci Guillaume, Jérôme et Sylvain pour le dessin qui suit.
Les petits logo symbolisent toutes mes interventions. Idéologiquement, j’ai besoin du glyphosate uniquement entre le dernier blé et avant mon semis de colza. Je doute que j’y arrive, mais la rotation est construite dans l’objectif de réduire son utilisation, à valider bien sûr.

PNG - 483.8 ko

On attaque par le colza en image, si ce format de diaporama vous plaît, n’hésitez pas à me le dire afin de m’encourager à faire de même pour toute mes cultures, et pour la suite surtout.
Philippe.past sfr.fr.
Si l’article vous plaît, partagez le sur les réseaux sociaux via les logo en dessous.
Merci.

Si la visionneuse bloque où si vous désirez télécharger la présentation, essayer sur le lien suivant :
Lien internet
Vidéo réalisée sur une parcelle d’orge paille broyé suivi d’un déchaumage au compil.


15
mars
2019

Sous nos pieds, l’avenir de la planète.

JPEG - 8.5 ko
Cette photo a un peu plus de 12 ans. Odette n’a pas changé, Stéphane a un peu plus de cheveux blancs, moi j’en ai perdu beaucoup.
Je ne suis pas nostalgique, mais juste heureux de voir le chemin parcouru en seulement 12 ans. Au moment où tout le monde doute sur notre alimentation, nous, vous, avez été précurseur et aujourd’hui nous avons des propositions à faire à la société .
D’exploitants agricoles, nous sommes devenus des cultivateurs et bientôt nous allons entrer dans le monde de la régénération des sols.
Nous seul, paysan, avons ce pouvoir, à condition toutefois de le faire savoir.

« Sous nos pieds, l’avenir de la planète. »

Stéphane le Foll organise Jeudi 21 Mars un colloque sur l’agroécologie dans sa ville du Mans. Ce colloque va offrir un débat entre plusieurs agriculteurs engagés, des scientifiques, mais aussi des élus qui ont l’énorme tâche d’assurer la sécurité alimentaire dans les restaurations collectives du département, assurer le paysage qui entoure chacun de nous, la qualité de l’air, de l’eau sans qui notre espérance de vie se trouverait fortement altérée.

JPEG - 102.3 ko

Programme :
PDF - 653.3 ko

Ce colloque est gratuit, n’hésitez pas à venir. Pour tous mes amis agriculteurs des autres départements, je ne peux que vous inviter à dialoguer avec vos élus, ils sont en général très réceptifs à nos pratiques, et si nous ne communiquons pas sur nos pratiques, d’autres le feront à notre place...

« Bienvenue les vers de terre »

JPEG - 65.8 ko

Bienvenue les vers de terre - La bande annonce

Pour prolonger le débat, Stéphane le Foll a convié François Stuck et Sarah Singla à venir débattre après la diffusion de leur film réalisé au milieu des champs.
Rendez vous jeudi 21 à 20 h au CGR Colisée du mans, réservez vos places car j’espère que la salle sera trop petite.

Réservation 6 €

Intervention de Sarah SINGLA filmé au Sima par ver de terre production


5
décembre
2018

Pourquoi le sol est-il vital

Le 5 décembre, c’est la journée mondiale des sols.
Merci Fred pour cette magnifique vidéo sur le rôle du sol, je la reçois comme un cadeau de Noël avant l’heure, et je suis persuadé qu’elle fera plaisir à tous les agriculteurs qui prennent soin de leur sol.

L’esprit Sorcier officiel


26
novembre
2018

Soil Guardian

JPEG - 84 ko

Gardien des Sols, en voici un beau métier.
Quand j’ai vu cette vidéo, j’ai tout de suite reconnu mon ami Jocelyn et je me suis dit, tiens il participe encore à une vidéo et il plaisante en tournant le dos à la caméra avec un petit jeu de mot...
Mais non, c’est bien plus grave, ou important selon la position dans laquelle on est. Jocelyn me fait, nous fait passer un nouveau message. Après avoir parler des Sols Vivants, terme qui commence à prendre du sens au niveau international, il nous parle maintenant de gardien du sol, la base de notre métier de cultivateur.

Source : régénération Canada

Les Gardiens du sol, ils sont aussi nombreux en France, peu ont le recul de Jocelyn mais nous sommes de plus en plus nombreux à avoir changé nos pratiques il y a 5-10 ou 20 ans.
Merci Ludovic pour le temps que tu consacres aux médias.

Vidéo France Agricole du 28-11-18

On connait tous les gardiens de troupeaux, à l’image de Jocelyn qui surveille la bonne santé de ses champs, les éleveurs peuvent eux aussi devenir des gardiens de sols.
PS : Cette vidéo est en anglais, vous pouvez activer les sous titres en Français en cliquant en bas à droite sur "paramêtre" , "sous-titre", "Français" pour avoir la traduction.

Beaucoup plus long ici, mais idéal pour un petit apprentissage hivernal.
Je vous propose ici une vidéo de 26 mn où Odette Ménard explique à un public non-agricole l’importance d’un sol vivant.

Source :Agriculture de demain - Forum DEMAIN LOTBINIÈRE : On s’emballe pour le climat ! 26 octobre 2018
Chaine Youtube

Et si, pour assurer la qualité de l’eau, il suffisait de soigner le sol ?

Nos amis Québécois sont très en forme actuellement et on y découvre qu’il y a un vrai accompagnement des instituts publiques pour aider les agriculteurs à faire leur transition écologique. Les agriculteurs ont les clés de la durabilité de notre planète, les demandes de la société les conduisent parfois vers des pratiques non-durables, mais le changement de pratique est possible, même nécessaire.
Merci à Louis Robert pour cette très belle explication du cheminement de l’eau, source de toute vie.
Cette vidéo est un peu plus technique, elle décrit bien l’évolution des pratiques agricoles qui conduisent aujourd’hui à de gros problèmes d’assèchement ou de pollution des nappes. Il explique pourquoi les pratiques "modernes" modifient les propriétés naturelles d’un sol agricole et il propose des solutions correctives.

C’est vraiment le genre de service rendu à l’agriculture qu’il faudrait mettre en place en Europe pour modifier à grande échelle les pratiques agricoles.

La Semaine Verte du 10-11-2018

En agriculture biologique, lorsque l’on s’interdit l’usage des pesticides, il est également possible de devenir un gardien du sol. C’est toujours l’excès qui fait le poison, trop de pesticides, trop de machinerie tue le sol. Un usage modéré de l’un ou de l’autre est cependant possible.
Voici le témoignage de Nicolas Lefebvre qui gère 1600 ha en Roumanie, en ABC ( agriculture biologique de conservation).

Un Gardien des sols est par définition quelqu’un qui retient son sol et qui veille à sa bonne santé.


29
septembre
2018

La capabilité de changer le paradigme

JPEG - 11.1 ko

Et si comme nos enfants, nous consacrions un peu de temps à l’apprentissage.

La Capabilité

Allez, on va commencer fort, voici l’explication de la Capabilité par Laurent Parrot, docteur en sciences économiques et économiste au CIRAD. Cette vidéo complexe dans un premier temps explique très bien pour un non-agriculteur la passion qui envoûte ceux qui modifient leurs pratiques, et pour nous agriculteurs pionniers, le frein au changement qui bloque certains de nos voisins.

Voici maintenant la mise en pratique de la Capabilité à l’Agriculture de Conservation

Hum’s

Pour ceux qui comme moi ne connaissaient pas la définition du mot "capabilité", mettez vous à la place d’un téléspectateur lambda qui découvre un reportage sur l’Agriculture de Conservation résumé en 3 mn. "Conservation" est un terme que peu comprennent s’en faire d’amalgame.
Le mieux est s’en doute que nous soyons acteur de notre communication, et que nous invitions tous ceux qui s’intéressent à nos pratiques à venir discuter de tout cela autour d’un ver...

La Transition Ecologique ou le changement de Paradigme

Les changements pour les producteurs

L’attente des consom’acteurs

Andragogy

Pourquoi le changement, quel rôle peut jouer l’A2C dans tout cela ?

Expliquer nos pratiques aux citoyens avec des mots simples.

"Le glypho, c’est toujours entre 2 cultures alimentaires, et jamais sur ce que vous mangez."

S’en oublier de rappeler aux citoyens qu’ils sont aussi consom’acteurs.

Débuter le décompactage de cerveau en douceur.

Personnellement, dans ma transition vers l’agriculture régénérative qui tend à remettre de la vie dans les sols, j’ai débuté ma formation par des visites de salon aux champs et colloque spécialisé.

Un joli témoignage d’agriculteur en Belgique.
Regenacterre

Mais on peut aussi aller visiter de magnifiques salons aux champs. Un exemple en Belgique, c’est tellement joli qu’il n’y a rien à dire.

Les Suisses ne sont pas en reste.

Comment changer le Paradigme

La formation, par et pour les agriculteurs.

  • Journée d’échange sur l’AC en Maine et Loire.
    programme
  • Un exemple de formation Vivea que peuvent faire des groupes d’agriculteurs. De plus en plus de pionniers de l’A2C ouvrent leurs champs ; ne nous privons pas de leur expériences, heureuses ou malheureuses.

Holisticom

  • Au Québec aussi cela bouge, on y insère de plus en plus les plantes entre elles, et la recherche du maximum de biomasse produite peut conduire à insérer les arbres dans les champs.

Chaine Youtube Les Agro’Hommes

  • Le réseau Agroleague se met en place pour vous offrir du savoir.

Agro-league

Toutes ces vidéos sont très récentes ; il ne m’a fallu que quelques heures sur YouTube pour les découvrir et les rassembler ici. Ces exemples montrent la multitude de solutions qui s’offrent à nous pour changer le paradigme. Bien d’autres vidéos, réseaux, associations ou particuliers œuvrent également pour changer le paradigme, je ne peux tous les citer mais je vous encourage à questionner votre moteur de recherche.

Pour conclure, je ne peux que vous inciter à innover sur vos fermes et le faire savoir.

« L’imagination est plus importante que la connaissance. Car la connaissance est limitée, alors que l’imagination embrasse l’univers tout entier. » – Albert Einstein



Contact - Mentions Légales - Problème technique ?

Hébergeur web vert